• Au bord des tombes

    Au bord des tombes

     

    Le chant d'une colombe,

    Au bord d'une tombe.

     

    Un air maladivement tendre,

    A la fois charmant et fatal,

    Qui fait mal,

    Mais qu'on voudrait toujours entendre.

     

    L'âme éveillée,

    Pleure sous terre à l'unisson,

    De la chanson,

    Et du malheur d'être oubliée,

    Se plaint dans un roucoulement,

    Tout doucement.

     

    Sur les ailes de la musique,

    On sent lentement revenir,

    Un souvenir, 

    Une ombre angélique,

    Passe dans un rayon tremblant,

    En voile blanc.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :